Le travail à distance s’est retrouvé ces derniers jours sous les projecteurs grâce à Gauthier Toulemonde (http://www.webrobinson.fr/). L’entrepreneur-explorateur, qui s’était installé pour travailler sur une île déserte indonésienne il y a quatre ans, fait le pari de diriger son entreprise de presse pendant un mois à plusieurs milliers de kilomètres du siège, depuis le désert d’Oman.

Gauthier Toulemonde nous prouve qu’il est possible, aujourd’hui, de travailler loin de son bureau. Ce constat est de plus en plus partagé par les entreprises françaises, qui autorisent leurs collaborateurs à travailler hors de leurs locaux, le plus souvent à domicile, une, deux voire trois journées par semaine. À ce jour, 80% des entreprises du CAC 40 proposent le télétravail à leurs collaborateurs, contre 60% il y a 5 ans. Que faut-il savoir avant de passer au télétravail ? Voici quelques éléments de réponse.

Le déclic : la clarification juridique du cadre du télétravail

La mise en place d’un télétravail organisé et structuré est un phénomène relativement récent, apparu il y a une dizaine d’années. Deux formes d’organisation du travail à distance existaient au préalable : le nomadisme, qui concerne majoritairement des populations de commerciaux et de consultants en déplacement une grande partie de leur temps de travail, et le télétravail gris, pratique informelle du télétravail. La structuration du télétravail, par le biais d’un avenant au contrat de travail ou de la modification de ce contrat, est une étape nécessaire d’un point de vue juridique et managérial. Cette structuration permet notamment de sécuriser la pratique du travail à domicile, ce lieu étant reconnu comme lieu de travail au même titre que le bureau. Sur le plan managérial c’est l’occasion de faire du télétravail un véritable outil d’autonomisation.

Pourquoi passer au télétravail ?

En permettant à ses collaborateurs de s’affranchir occasionnellement des temps de trajet et du brouhaha de l’open-space, l’entreprise marque l’intérêt qu’elle porte à leur bien-être. Les collaborateurs bénéficiant du télétravail sont moins stressés, plus reposés et concilient plus facilement leur vie professionnelle avec leur vie privée. Ainsi, 83% des salariés qui travaillent à distance déclarent que cette pratique a un impact positif sur leur bien-être. De plus, le télétravail permet d’amorcer une réflexion plus globale sur les manières de travailler, avec des pratiques managériales et organisationnelles centrées sur l’autonomie et la confiance. Les collaborateurs en télétravail sont également plus productifs et moins souvent absents. Enfin, l’entreprise sécurise juridiquement des pratiques officieuses souvent déjà en place.

Quels sont les défis du télétravail ?

S’il ne s’agit pas là, à l’inverse de Gauthier Toulemonde, de tempêtes de sable ou de chaleurs extrêmes, le télétravail présente toutefois quelques défis pour les parties prenantes de l’entreprise. Le principal défi repose sur la difficulté à déconstruire les fantasmes souvent associés au télétravail. Le télétravail est bien une organisation du travail, structurée et encadrée, et en aucun cas une RTT déguisée ou une solution de garde d’enfants. Il s’agit également pour les managers de faire évoluer leurs pratiques en s’éloignant du contrôle présentiel pour raisonner davantage par finalité et par objectif.

Comment Greenworking peut vous accompagner ?

Afin de relever ces défis et de faire en sorte que le télétravail soit une véritable opportunité pour les collaborateurs, les managers et l’entreprise, Greenworking intervient à toutes les étapes de la mise en place de ce processus.

  • Nous conseillons nos clients lors de la rédaction de l’accord ou de la charte de télétravail
  • Nous formons les RRH, accompagnons les négociations avec les partenaires sociaux, réalisons des études d’opportunité et des diagnostics de télétravaillabilité des postes
  • Nous accompagnons également nos clients sur la communication et l’accompagnement du changement : ateliers, conférences, formations, kits à destination des collaborateurs, etc.
  • Enfin, nous réalisons des bilans des expérimentations afin de mesurer l’impact de la mise en place du télétravail sur l’entreprise.

Greenworking est le leader français de l’accompagnement au télétravail. Auteur de la plus grande étude jamais réalisée en langue française sur la pratique du télétravail pour le compte du Ministère de l’Industrie (2012), notre cabinet dispose de solides références dans des secteurs très variés et d’une expertise pluridisciplinaire reconnue (psychologie du travail, sociologie des organisations, etc.). Greenworking a accompagné depuis 2009 plus de 100 projets de télétravail de grande envergure et compte dans ses clients plus de la moitié des entreprises du CAC 40 et de nombreuses grandes institutions publiques. Plus de 30 000 collaborateurs, managers et RRH ont été formés par Greenworking avec des taux de satisfaction supérieurs à 99%.

Greenworking et Mobilitis, Nomadisme, bien-être et performance : quel bilan en 2014 ?, novembre 2014