Depuis combien de temps travailles-tu chez Greenworking ?

Je travaille chez Greenworking depuis 2015. J’ai intégré le cabinet suite à des études en école de commerce, à l’ESCP.

Pourquoi avoir choisi de travailler chez Greenworking ?

Dans le cadre de mon cursus à l’ESCP, j’ai suivi un cours sur l’innovation managériale, qui m’a fait découvrir de nouvelles façons de travailler, fondées sur la confiance et une plus grande autonomie donnée au collaborateur, sur l’idée de mettre l’humain au cœur de l’entreprise tout en conservant, voire en améliorant, la performance globale.

Pourquoi Greenworking ? Je souhaitais faire du conseil en management ou en ressources humaines pour approfondir ma connaissance de ces sujets et avoir la possibilité de mener à bien des missions très variées. À la lecture de l’annonce de Greenworking, j’ai été tout de suite attirée par les thématiques.

Le côté « start-up » me plaisait également. J’avais envie d’intégrer une structure à taille humaine, en perpétuelle évolution. J’étais attirée par ce type d’environnement où il est possible d’être force de proposition.

J’aime m’investir dans la vie du cabinet et le voir grandir. Quand je suis arrivée, nous n’étions qu’une dizaine, aujourd’hui nous sommes près de 30 !

Quelles sont tes missions au sein de Greenworking ? Qu’est-ce qui te plaît le plus parmi ces missions (sujets, compétences à travailler, etc.) ?

Aujourd’hui, je suis chef de projet sur une mission d’enquête sur les conditions de vie au travail pour une grande entreprise française, qui a interrogé l’ensemble de ses salariés sur leurs conditions de vie au travail via un questionnaire en ligne. Au cours des six derniers mois, j’ai été en charge de superviser une équipe de consultants-experts, dont le rôle était de produire des rapports d’analyse qualitative à partir des résultats quantitatifs de l’enquête et d’émettre des recommandations.

En parallèle, je suis aussi chef de projet sur plusieurs missions d’accompagnement à la mise en place du télétravail, notamment dans le secteur public.

A quoi ressemble ta journée-type chez Greenworking ?

Mes journées sont plutôt intenses et toujours très stimulantes ! Je passe une partie de mon temps à répondre aux diverses sollicitations de mes clients et à rédiger les analyses et livrables requis. J’élabore aussi des propositions commerciales.

Enfin, j’ai une activité de veille et de recherche pour rester informée des dernières innovations sur nos sujets.

En parallèle, je participe à la vie interne du cabinet : je fais partie par exemple du pôle de formation des nouveaux arrivants et du pôle Développement durable.

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans l’organisation du cabinet (ambiance, management, travail collectif, etc.) ?

Nous avons une très bonne ambiance de travail. Chacun est autonome, mais nous sommes aussi très solidaires les uns avec les autres. Nous aimons organiser de temps en temps des afterworks, et nous prévoyons plein d’activités pour nous détendre ensemble : jogging hebdomadaire, dégustation de rhum, cours de yoga…

J’apprécie aussi d’avoir la possibilité d’échanger en toute transparence avec les managers et d’être interrogée régulièrement sur mes envies en termes de missions et de montée en compétences.

Aurais-tu un ou plusieurs souvenir(s) marquant(s) dans ton expérience chez Greenworking à nous raconter ?

Pendant la phase, plutôt intense, de production de nos analyses sur les conditions de vie au travail, nous avions mis en place avec mon équipe un « mur du positif ». Le principe est simple : nous affichions tous les succès, petits ou grands, qui survenaient sur la mission, mais aussi toutes nos « private jokes ». Cela nous a permis d’avoir une équipe vraiment soudée et motivée au quotidien. Et relire les mots sur ce tableau nous a aussi valu quelques bons fous rires !

Quels sont les challenges que doit relever le consultant Greenworking au quotidien ?

Il doit savoir s’adapter rapidement à la diversité des missions et des clients, se montrer disponible et savoir poser les bonnes questions pour comprendre au mieux, voire anticiper (!), le besoin de son client.

D’après toi, quelles sont les qualités/compétences que doit avoir le consultant Greenworking ? Que recommanderais-tu à un candidat qui souhaiterait nous rejoindre ?

Être un bon consultant Greenworking, c’est être capable d’interagir dans différents environnements, savoir s’organiser, et surtout se montrer curieux ! Il faut être capable d’aller chercher de l’information et d’approfondir nos sujets afin de proposer des choses innovantes et concrètes à nos clients. Nos sujets sont très actuels et en perpétuel mouvement : il y a toujours de nouvelles choses à découvrir et à intégrer dans nos façons de travailler.